PubGazetteHaiti202005

7 Février 2021, J-12 : L'opposition met les pieds sur l'accélérateur et veut donner le coup de grâce à Jovenel Moïse 

André Michel en Conf de presse ce Mardi

Le Comité de mobilisation citoyenne pour le respect de la Constitution présente son calendrier de mobilisation sur tout le territoire. Ledit comité se dit ouvert en vue d'accueillir la délégation de chaque secteur de la vie nationale dans l'objectif d'unir leur force dans la bataille. L'ex-sénateur Latortue, lui, annonce par ailleurs des avancées sur la proposition de sortie de crise commune qui sera prête à partir de cette semaine

 

J-jour moins 12 avant le 7 février 2021. Et les membres de l'opposition ne cessent de multiplier les rencontres avec la presse pour présenter leur stratégie visant à resserrer l'étau autour du président Jovenel Moïse. 


En conférence de presse ce mardi, le porte-parole du Secteur démocratique et populaire joue à l'optimisme. À ses yeux, la mobilisation commence à prendre sa vitesse de croisière. Me André Michel annonce la poursuite de la mobilisation et pense que "l'opposition est dans la bonne direction dans la bataille". 


Le calendrier est chargé. Le vendredi 29 janvier prochain, divers mouvements sont prévus dans plusieurs régions du pays dont Miragoane, la Région des Palmes (Petit-Goâve, Grand-Goâve, Gressier, Leogane), Carrefour, Cap-Haïtien, Limbé et Ouanaminthe, a détaillé Me André Michel. 


"Le 31 janvier, une mobilisation nationale est prévue dans tous les départements du pays. Toute la population du département de l'Ouest est attendue dans les rues pour dire à Jovenel Moïse que son mandat arrive à terme le 7 février", a indiqué l'avocat avant d’annoncer que "tous les syndicats, les organisations de la société civile proche du peuple vont porter les revendications du peuple à travers deux journées de grève".

 

Concernant les deux journées de grève, le professeur Josué Mérilien a rappelé que ce mouvement de revendication ne doit pas être "vendu". Il a mis en garde ceux qui auraient l'intention de négocier avec le pouvoir pour boycotter les deux journées de grève. 


Le leader de l'UNNOH invite, au passage, les professeurs, parents et élèves à se joindre à eux pour exiger la fin du phénomène de kidnapping.


De son côté, le sénateur Ricard Pierre a saisi l'occasion pour lancer « un appel au front commun à tous les secteurs pour rassembler leurs forces en vue d'organiser un seul et unique mouvement contre le régime en place ».


Pour lui, le fait que chaque secteur organise son propre mouvement n'apporte pas les fruits escomptés. "Pise gaye paka fè kim pwiske chak sektè ap kriye pou kont yo", Ricard Pierre se sert de ce proverbe haïtien pour appeler au rassemblement populaire. 


De ce fait, le parlementaire explique que le Comité pour le respect de la Constitution est une plateforme citoyenne prête à recevoir la délégation de tous les secteurs ( écoliers, journalistes, professeurs, professionnels, policiers, religieux, avocats, étudiants) «  en vue de planifier la mobilisation dans l'idée d'unir leurs forces contre le régime PHTK, le système d'exploitation actuelle ».

 

L'ancien sénateur Youri Latortue, quant à lui, revient sur les actes d'intimidation orchestrés par les forces de l'ordre aux Gonaïves dans son fief ( Raboto). Le leader de AAA, qui promet la poursuite de la mobilisation aux Gonaïves, rappelle aux agents de l'ordre que la loi leur interdit d'exécuter un ordre manifestement illégal. 


Comme stratégie aux actes de répressions brutales des agents de l'ordre, Me André Michel informe la présence des observateurs étrangers à Port-au-Prince et dans des villes de province d'ici le 31 janvier pour suivre le déroulement de la dernière phase du soulèvement populaire. 

 

"Des dispositions ont été déjà prises pour écrire à ce bataillon d'observateurs étrangers. Ils seront équipés et vont prendre les images des policiers qui vont réprimer les manifestations", a fait savoir  le porte-parole du Secteur démocratique et populaire. 

 

 

Par Michel Césaire 

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Mar 06, 2021
À environ douze jours du premier match qualificatif de la sélection haïtienne U-23 pour les Jeux Olympiques de Tokyo, les jeunes grenadiers se préparent depuis plusieurs jours au Centre FIFA Goal d