PubGazetteHaiti202005

Fin de mandat 2021/ 2022: la diplomatie haïtienne continue de chercher le support de l’international

Claude Joseph et Antonio Guterres

Dans un communiqué de presse, le ministère des affaires étrangères informe que le chancelier Dr. Claude Joseph s’est entretenu ce mardi 12 janvier avec le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres

Cette conversation téléphonique a été l’occasion pour le ministre et le secrétaire général d’ « échanger sur les progrès réalisés dans le pays depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010 qui a fait des centaines de milliers de morts dont des membres du personnel de l’ONU en Haïti »

Selon la note de presse, «  le secrétaire général de l’ONU en a profité pour s’enquérir du processus en cours en Haïti ». Pour sa part, Claude Joseph « lui a présenté la situation et fait part de la volonté du président Jovenel Moïse de travailler avec tous les acteurs en vue d’organiser des élections inclusives dans le pays au cours de l’année 2021 », poursuit la chancellerie haïtienne.

Le ministère des affaires étrangères conclut son communiqué en indiquant que « le secrétaire général a renouvelé le soutien de l’ONU aux grands chantiers qui attends le pays en 2021, en particulier la réforme constitutionnelle et les élections devant permettre de renouveler le personnel politique et que le président Jovenel Moïse soit remplacé par un élu le 7 février 2022 » 

Sur son compte Twitter, le Secrétaire Général de l'ONU Antonio Guterres rend hommage ce mardi aux victimes de la tragédie du 12 janvier mais n'a  pas encore communiqué sur sa conversation avec le chancelier haitien. 

 

" Aujourd'hui marque 11 ans depuis qu'un tremblement de terre dévastateur en Haiti a coûté la vie à des centaines de personnes dont 102 membres de la @UN famille. Nous garderons toujours leur mémoire dans nos coeurs et honnorerons leur héritage à travers notre travail " , a-t-il écrit.

 
De son côté, l’ex chancelier et actuel ambassadeur d’Haïti aux États-Unis d’Amérique, Bocchit Edmond fait part ce mardi via son compte Twitter d’ « un appel très productif avec le congresman Darren Soto ce matin sur la nécessité du soutien des États-Unis pour la refonte de la Constitution haïtienne et les prochaines élections », avant de « le remercier d'avoir été réceptif à nos priorités urgentes... »


A l’approche du 7 février 2021, marquant la fin du mandat du chef de l’Etat, selon l’opposition et de nombreux secteurs de la vie nationale, le gouvernement haïtien à travers son appareil diplomatique s’active et continue de chercher le support de la communauté internationale pour se maintenir au pouvoir jusqu’en 2022, date de la fin du quinquennat de Jovenel Moïse selon le pouvoir en place. 


Entre temps, l'opposition annonce son calendrier de mobilisation pour faire partir le chef de l'État au plus tard le 7 février 2021. La première journée de manifestation contre le pouvoir est prévue pour le 15 janvier prochain.



 

Par Gazette Haiti

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport