PubGazetteHaiti202005

Construction de stades/Dilapidation:- Le ministre des Sports Max Attys accuse Olivier Martelly et appelle à la mise en branle de l'action publique

Max Attis lors de la présentation du Cabinet ministériel

« Nég yo kraze lajan an! ». C'est en ces termes que s'est adressé à la presse le ministre de la jeunesse et des Sports Max Attys après une tournée dans les dix départements du pays. Après une tournée qui l'a mené dans le grand nord et le grand sud, le ministre dit n'avoir trouvé aucune infrastructure sportive en dépit des centaines de millions de dollars destinés à cet effet. « Pour être sincère avec vous, nous avons aucun centre digne de ce nom dans le pays », a déclaré le protégé de Gabriel Fortuné qui a longtemps vécu en France.

Le ministre a pointé du doigt Olivier Martelly dans la dilapidation de l'argent destiné à la construction des stades. Il a pris en exemple le centre construit aux Cayes et inauguré par Olivier Martelly et la ministre des Sports d'alors Régine Lamur. « Le fils de Martelly a été très impliqué dans la construction des stades et je dis c'est une véritable gabgie », a lancé le ministre des sports. Lors de sa conférence de presse, Max Attys visiblement choqué a précisé que les fonds dilapidés proviennent de Pétrocaribe. « Si avant moi, on ne l'avait pas dit, en tant que personne responsable, je le dis. Il faut que l'action publique soit mise en mouvement », a dit le ministre.

Il a aussi cité le cas du centre sportif de Jérémie. « La construction est non seulement en adéquation avec l'argent dépensé, on y installe des latrines à la place de toilettes modernes en plein 21ème siècle », se plaint le ministre. C'est pratiquement la même situation dans le sud est où les constructions ont été réalisées par des firmes dominicaines n’ayant, selon lui, aucune expertise dans le domaine. Max Attys a aussi visité un « centre sportif » qui devait être construit à Pemerle ( Fond-des-Nègres) avec un financement de cinquante mille dollars de la FIFA mais l’argent a été détourné. Il rapporte que le terrain de football qu’il a vu ne vaut pas deux dollars.


Max Attys a aussi pointé du doigts les frmes de construction SECOSA, ROFI et ADOM responsables de ces travaux qu'il accuse de détourner l'argent.

Depuis le débat sur la dilapidation des 4.5 milliards de dollars provenant des fonds pétrocaribe, c'est la première fois qu'un ministre de Jovenel Moise accuse nommément le fils de l'ex président Michel Martelly, Olivier Martelly. Avec ces déclarations, le ministre des sports Max Attys vient de cohoborer les acccusations de l'opposition concernant l'implication des membres de la famille Martelly dans l'un des plus grands scandales de corruption en Haiti.
Comment comprendre ces dénonciations dans un contexte de débat sur la fin du mandat de Jovenel Moïse?
Doit-on s’attendre à l’éclatement du PHTK?



Par Gazette Haiti 

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport