Ferme Latortue

La lutte des policiers, de victoire en victoire: Les 5 agents réintégrés, promotion pour les policiers et une structure de Bien-être/PNH

...


C’est maintenant officiel. Les policiers du SPNH qui se sont engagés dans une lutte pour la réintégration de leurs frères d’armes révoqués entre autres ont eu gain de cause. Grâce à une mobilisation émaillée de violences, ils ont forcé la main des autorités policières et du pouvoir qui leur avaient ravi le droit de se syndiquer.

En effet, après que le CSPN eut reconnu leurs droits de se constituer en syndicat et exigé la reconsidération des cas des policiers, leaders du mouvement, la police nationale a annoncé avoir réintégré les 5 agents de la police nationale, responsables du SPNH, qui ont été révoqués par le haut commandement de PNH pour cause de sédition. Ils sont officiellement réintégrés au sein de l'institution policière.

L'annonce a été faite par le porte-parole de la Police Nationale d'Haïti, Michel-Ange Louis Jeune, dans une conférence de presse donnée  mercredi 25 mars à la direction générale de la PNH.

Le porte-parole a informé que ces 5 policiers responsables du syndicat de la Police Nationale d'Haïti sont invités à reprendre du service. Les manifestations violentes et l’affrontement entre les policiers protestataires et des soldats des Forces Armées allaient provoquer l'annulation du carnaval national. Au Cap Haitien, le Chanteur de Sweet Micky, l’ex président Michel Martelly a failli laisser sa peau quand il a tenté de sortir son char le 1er jour gras. 

Par ailleurs, le mouvement des policiers a obtenu une autre victoire. Toute une promotion va monter en grade. Michel-Ange Louis Jeune a annoncé que tous les policiers faisant partie de la 24ème promotion de la PNH seront promus cette année, l’une des revendications les plus vielles des policiers toute promotion confondue. 

La bataille menée tambour battant par le SPNH dont son leader Yanick Joseph a finalement poussé les responsables de la police à penser au bien-être des policiers. En ce sens en vue de mieux adresser les revendications des policiers, le porte-parole a fait savoir qu'une structure nommée Service du Bien-Être de la PNH (SBE/PNH) a été créée par le haut commandement. 

En Haiti, l’histoire montre que les rares fois que les autorités entendent les revendications de la population, c’est lorsqu’elle recourt à des manifestations violentes. La lutte des policiers en est malheureusement une preuve irréfutable. Quand l’état décidera-t-il de rompre avec cette forme de gouvernance?

 

 

Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

Sport