Ferme Latortue

PNH/Crise:- Jovenel Moise accorde un délai de 24 heures à la commission créée par la police pour lui comminiquer une solution

Jovenel Moïse, Président de la République D'Haiti


Le président Jovenel Moise ne veut pas croire que les actions violentes enregistrées dans la capitale lundi soir et mercredi de cette semaine, soient l'oeuvre des policiers. En marge de la cérémonie de remise de chèques à 3000 mille jeunes dans le cadre du programme Kredi Atè Plat de l'ONA, il dit accorder 24 heures à la cellule de crise créée par la police pour lui communiquer la liste des besoins des policiers afin qu'il puisse apporter des solutions. «  Comme le stipule l'article 136 de la constitution, je dois veiller à la bonne marche des institutions du pays », a rappelé le président de la république. 

Le Chef de l'état se dit conscient des problèmes auxquels font face des agents de la police. Et comme dans ses habitudes, Jovenel Moise promet 600 logements sociaux aux policiers et le renflouement régulier de leurs cartes de débit. « Ti rès la se pou nou », a-t-il lancé. Il informe avoir aussi travaillé sur la possibilité que l'état paie 6% à l'ONA pour que les policiers puissent bénéficier de crédit.

Quant au conflit opposant des policiers membres du SPNH révoqués et le haut commandement de la police, le président prône le dialogue. Il déclare être au courant de l'existence d'un problème de commumication entre les hauts gradés et la base de la police. 

Entre temps, le mouvement des policiers réunis au sein du SPNH semble être loin de faiblir. Ils annoncent une nouvelle marche dans les rues de la zone métropolitaine le 23 février coîncidant avec le lancement du premier jour du défilé carnavalesque. 

 


Jose Emmanuel

Category

Politique

Culture

Economie

Sport