ONA - Ferme Latortue - Advertising

 

La DAP envisage de construire un complexe pénitentiaire pour lutter contre la surpopulation carcérale

illustration


Dans une conférence de presse donnée ce mardi 11 février 2020, la Direction de l'Administration Pénitentiaire (DAP) a exprimé sa préoccupation par rapport à la surpopulation carcérale et annonce les mesures qui seront prises en vue de résoudre ce problème.

Suite à la publication de plusieurs rapports d'organisations de défense des droits humains alertant sur les conditions générales de détentions et la situation exécrable des détenus dans les prisons, particulièrement à la prison civile de Port-au-Prince, le plus grand centre carcéral du pays, également appelé pénitencier national, le directeur de la DAP, le commissaire divisionnaire Noël Charles Nazaire a fait savoir que «l'une des plus grandes difficultés à laquelle est confrontée la DAP est la surpopulation carcérale, engendrée par la détention préventive prolongée et le peu de centre de détentions dans le pays».


En effet le pays ne dispose que de 18 prisons et 5 commissariats de détention dans lesquels 11063 personnes sont détenus, dont 75% sont en détention préventive prolongée.

«Avec environ 25 à 30 détenus dans une seule cellule, vous allez comprendre combien c'est difficile de bien gérer la question de l'assainissement, la surpopulation carcérale est un grand défit pour nous » a expliqué le directeur de l'administration pénitentiaire, soulignant que même dans le plus grand centre carcéral du pays, construit à l'origine pour 400 personnes, sont détenus plus de 3000 personnes.

Entre-temps, a annoncé, Noël Charles Nazaire, des démarches sont en cours pour améliorer les conditions de vie des détenus et diminuer du même coup la surpopulation carcérale.

En effet avec le support de l'ambassade américaine en Haïti, le responsable de la DAP, affirme avoir lancé le projet de la construction du Complexe Pénitentiaire de l'Ouest (CPO). Un complexe pénitentiaire dans lequel plusieurs prisons, dont l'actuel pénitencier national, seront relogées.

«Les démarches sont en cours, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique a déjà instruit la DGI en ce sens, une parcelle de terre, dans la zone de ganthier, est mise à notre disposition pour la construction de ce complexe pénitentiaire » a assuré le commissaire divisionnaire sans donner de précisions sur le coût et la date de réalisation dudit projet.

 

Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

Sport