ONA - Ferme Latortue - Advertising

 

SUPER BOWL - Les chanteuses Shakira et Jennifer Lopez ont été choisies pour assurer le show lors de la mi-temps de la finale qui a opposé les Kansas City aux San Francisco 49ers.

Photo


Le Latino était à l'honneur dimanche soir à Miami. La chanteuse américaine Jennifer Lopez et la chanteuse colombienne Shakira ont assuré le grand spectacle de la mi-temps de la finale du grand championnat de football américain. Face à des millions de téléspectateurs rivés devant leur télé pour le 54e Super Bowl, les deux stars latines (Jennifer Lopez est originaire de Puerto Rico) ont enchaîné leurs plus grands tubes.

D'abord Shakira, toute de rouge vêtue et accompagnée de danseuses, avec son "She Wolf" qui a enflammé le Hard Rock Stadium avant de poursuivre avec "Empire". La star colombienne a repris son "Whenever, Wherever" puis joué "I like It" avec le chanteur portoricain Bad Bunny avant de poursuivre avec "Hips Don't Lie" accompagné de feux d'artifices. Une première partie de show marquée aussi par un coup de langue de Shakira face caméra et qui a amusé bon nombre d'internautes sur Twitter.

La fille de Jennifer Lopez présente sur scène

Place ensuite à Jennifer Lopez qui démarre avec "Jenny from the Block" puis "Get Right". Celle qui avait promis quelques jours plus tôt un show "plein d'énergie, très divertissant" a elle aussi enchaîné les chorégraphies. Petite surprise du show : la présence sur scène d'Emme Anthony, la fille de la chanteuse âgée de 11 ans. Mère et fille ont notamment repris "Born in the U.S.A." de Bruce Sprinsgteen. Elles ont alors été rejointes par Shakira pour conclure le spectacle sur l'indémodable "Waka Waka" et "Let's Get Loud". 

Une performance qui s'est achevée avec les deux stars côte à côte sur scène et remerciant en espagnol et en anglais le public. Si les deux stars ne seront pas payées pour leur performance, elles bénéficient là d'une publicité hors norme : avec près de 100 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis lors du dernier Super Bowl, nul doute que les retombées économiques (streaming, vente de billets de concert, achats de singles ou albums) seront importantes.


La Gazette avec LCI

Category

Politique

Culture

Economie

Sport