ONA - Ferme Latortue - Advertising

 

Arrestation du diplomate Alcantara/l'ULCC assume sa décision, affirme le porte-parole Exantus

Photo

Le dossier du diplomate Alcantara suit son cours et l'ULCC regarde de près son avancement, confirme le porte-parole de l'ULCC, Frantz Exantus. Ce dernier explique que l'institution que dirige Me Claudy Gassant entend travailler pour stopper la vanne de corruption et les scandales qui ternissent l'image de la diplomatie haïtienne

Arrêté puis libéré en décembre dernier, le dossier du diplomate dominicain Kerby Alcantara Desormeaux fait des vagues après sa nouvelle arrestation vendredi à l'Aéroport international de Port-au-Prince « pour faux et usage de faux », alors qu'il était à bord d'un vol d'Air Century en provenance de la République dominicaine.

Le porte-parole de l'ULCC, Frantz Exantus joint au téléphone explique que l'institution continue de suivre ce dossier et son avancement. 

M. Exantus justifie l'arrestation du diplomate en signalant qu'une personne sous le coup d'une enquête peut être libérée puis retenue à nouveau pour une autre charge. 

"Kerby Alcantara Desormeaux a été entendu par l'ULCC. Le parquet de Port-au-Prince a également demandé d'auditionner le diplomate. Maintenant, le deuxième secrétaire de l'Ambassade d'Haïti en République dominicaine est entre les mains de la police", explique M. Exantus. 

Le porte-parole de l'ULCC rejette d'un revers de mains l'information faisant croire que le directeur général Gassant a un problème personnel avec Kerby Alcantara Desormeaux. 

"Le patron de l'ULCC n'a aucun problème personnel avec ce dernier d'ailleurs qui l'a vu pour la première fois quand il s'est présenté à l'ULCC", soutient M. Exantus. 

" On doit rester sur les faits. Le diplomate était en possession d'un véhicule sous le coup d'une enquête. Puis, c'est un citoyen qui utilise plusieurs identités", argue le porte-parole, pour qui l'ULCC veut combattre la corruption pour rehausser l'image de la diplomatie haïtienne ternie par le comportement de certains de nos diplomates. 

Selon le porte-parole, plusieurs accusations pèsent sur le dos de Alcantara dont "faux et usage de faux, soupçon de corruption, association de malfaiteurs". 

" Le décret 8 septembre 2004 en son article 12, définit la mission de l'ULCC à savoir chercher les infractions, compiler les preuves, chercher les auteurs et les déférer devant la justice. L'une des missions de l'ULCC c'est de moraliser la vie publique, travailler à ce que les fonctionnaires agissent de manière digne", avance le porte-parole.

L'ULCC suit avec attention l’enquête ouverte sur les incidents survenus à la frontière impliquant la diplomate haïtienne Judith Exavier. Au sujet du véhicule, M. Exantus affirme que la justice dominicaine mène une enquête sur le véhicule.

 


Michelson Césaire

Category

Politique

Culture

Economie

Sport