ONA - Ferme Latortue - Advertising

 

Kerby Jean-Raymond, un des plus grands noms de l’industrie de la mode aux USA

Photo

Même s'il ne se considère pas comme étant un fashion designer "créateur de mode", à 32 ans, Kerby Jean-Raymond dit Kerbito est celui qui révolutionne l'industrie de la mode depuis la création de son propre label "Pyer Moss". Une marque qui porte le nom de famille de sa mère Vania Moss-Pierre décédée quand il avait à peine 11 ans. Fils d'un immigrant haïtien, chauffeur de taxi à plein temps à New York, Kebito a vu le jour dans le quartier de Flatbush en plein coeur de Brooklyn

L'un des créateurs les plus talentueux du milieu a commencé sa carrière à l'âge de 14 ans chez Kay Unger pendant qu'il était encore écolier. Deux (2) ans plus tard, il a rejoint Marchesa aux côtés de Keren Craig et Georgina Chapman - cette dernière était l'épouse de Harvey Weinstein l'ancien producteur de film américain et co-fondateur de Miramax accusé de viols, harcèlements sexuels par plusieurs grandes actrices du grand écran - . C'était un coup de maître pour notre Kerbito qui côtoyait les plus grandes célébrités hollywoodiennes grâce à l'influence de Weinstein qui demandait aux actrices de porter les créations de Marchesa aux cérémonies prestigieuses comme les Oscars, le Golden Globe, le Sax Awards pour ne citer que celles-là. 

Après avoir laissé Marchesa, il a fait un bref passage chez Theory avant d'intégrer "Hofstra University" là ou il a décroché une licence en admistration d'entreprise. Celui qu'on surnomme le petit génie de la mode a aussi frequenté "the High School of Fashion Industries" pendant 4 ans et a également collaboré avec des labels comme Badgley Mischka, Marc Jacobs, Kenneth Cole etc... 

Il a crée Pyer Moss en 2013 avec l'intention principale d'implanter une place solide pour la race noire tout en utilisant ses créations pour dénoncer l'injustice, l'impunité, le racisme, l'exclusion contre les noirs. Il travaillait dans l'ombre jusqu'au jour où Rihanna a porté le fameux "blazer" en cuir léopard de la collection Automne/Hiver 2013 - grâce à l'aide d'un ami styliste de mode - une pièce aussi portée par Usher durant sa prestation au NBC Today Show.

Photo

Photo

Financièrement, Kerbito n'avait pas à se plaindre puisque cette collection a été vendue jusqu'à l'épuisement de stock. Mais, ce n'était pas encore son objectif. Ce n'est qu'en 2016 avec le mouvement "Black Lives Matter" qu'il a réellement gagné le pari de révolutionner le secteur en attirant l'attention de plus d'un et même celle d'Anna Wintour, l'éditrice en chef de Vogue Magazine. Cette année-là, il a présenté deux collections rebelles sensibilisant le public en général sur des sujets sociaux presque tabous. Celle de Printemps/Été a indexé avec bravoure la violence policière sur la communauté noire en créant les maillots "They have names", ce qui a créé un buzz sur les réseaux sociaux en faveur de Pyer Moss. Et pour Automne/Hiver, il a accentué  en jetant son dévoulu sur la santé mentale. En cette occasion, Kerbito a utilisé sa bataille personnelle contre la dépression et la bipolarité pour créer toutes les pièces de cette collection intitulée "Double Bind" en collaborant avec la chanteuse noire américaine et activiste, Erykah Badu. Le but de ces deux thèmes était de provoquer un dialogue social en utilisant des phrases profondes comme "My demons won today I'm sorry" de MarShawn McCarrel II l'activiste et co-fondateur du mouvement "Black Lives Matter". À noter que ce dernier s'est suicidé 8 février 2016. Kerbito a aussi voulu rendre hommage aux diverses initiatives auxquelles MarShawn a participé comme son propre programme de mentorat "Poursuivre Nos rêves" et Feed the Streets, un autre mouvement pour aider les sans-abri. Kerbito veut continuer la grande bataille pour la justice sociale menée par MarShawn jusqu'à sa mort prématurée. Pendant qu'Alessandro Michele, directeur créatif de Gucci banalise encore la santé mentale en présentant la collection Printemps/Été 2020 avec des mannequins portant des camisoles de force communément appelés "je m'aime moi" et/ou créant des pièces à caractère raciste. 

Photo

En 2017, il a intégré l'équipe des créateurs de Nike comme créateur à identité voilée "ghost designer" pour une très courte durée. Il l'a vite abandonné pour rejoindre Reebok parce qu'il ne comblait pas ses attentes sur le plan économique chez la marque rivale. Il voulait également garder son autonomie.

Après avoir reçu l'invitation officielle de son amie Anna Wintour pour participer au Met Gala 2019, Kerbito a fait le choix de l'actrice Lena Waithe pour être sa compagne au plus grand évènement de l'industrie de la mode. Il a dessiné des costumes "zoot" identitiques en pensant à Spike Lee et Denzel Washington dans le film Malcom X. Il voulait honorer certaines figures marquant le hip-hop comme MC Hammer en imitant son style sur la couverture de l'album "2 Legit 2 Quit", Cardi B, Megan Thee Stallion etc... Mais, Lena ne voulait pas se limiter à un seul genre, elle a proposé des personalités emblematiques qui ont joué des rôles importants dans l'émancipation de la culture noire comme Grace Jones, RuPaul, Diana Ross, Jay Z, Kendrick Lamar, J. Cole, NAS et j'en passe... Un concept extrêmement intéressant avec des boutons dorés sculptés pour immortaliser Nipsey Hussle, Tupac pour ne citer que ceux-là et un tissu à rayure imprimé avec des paroles de plusieurs chansons. 

Photo

Quand Tom Ford est élu à la tête du CFDA - Council of Fashion Designers of America - , il a appelé Kerby au conseil d'Adminstration aux côtés de l'américain d'origine ghanéenne Virgil Abloh (Directeur Créatif de Louis Vuitton - Homme et Off White), la britannique Carly Cushnie (Directrice Créatif de Cushnie) et la chilienne Maria Cornejo (Directrice Créatif de Zero + Maria Cornejo). 

En octobre de l'année dernière, Kerby a chambardé la toile notamment Instagram en boycottant "Business of Fashion 500" pour le mauvais traitement que lui et d'autres influenceurs du milieu auraient subi des mains de l'anglo-canadien Imran Amed - Fondateur et Éditeur en chef de Bof - durant le gala de Bof 500 le 30 septembre 2019. Kerbito a déclaré : "Parfois, avoir une place à la table signifie simplement asseyez-vous et faites-nous bonne figure pendant que nous choisissons votre cerveau, nous exploitons votre culture et nous vous accordons un peu ou pas de crédit". Pour cette bataille, il a reçu le support de plusieurs célébrités comme par exemple Tracy Ellis Ross (la fille de Diana Ross), Lala Anthony (l'épouse du basketteur américain Carmelot Anthony), la top model portoricaine Joan Smalls etc...

Kerby s'est forgé une place de prédilection parmi les plus grands noms de l'industrie de la mode en devenant le Directeur Créatif de Reebok, en faisant partie du Forbes 30 under 30 de l'année 2015, en s'associant avec l'homme le plus puissant de l'industrie de la mode, le multi-milliadaire français François-Henry Pinault - Président Directeur Général du Groupe Kering. Il a reçu un tas de prix très prestigieux tels que le FGI Rising Star catégorie homme en 2016, la quinzième édition du CFDA/Vogue Fashion Fund + 400,000 dollars américain en 2018, le FN Achievement Awards en 2018 etc...

 

Oksana VIG

Category

Politique

Culture

Economie

Sport