PubGazetteHaiti202005

Installation du nouveau Directeur Général du SNGRS Germain Paulémon et de son adjoint 

Directeur Général Germain Paulémon et son Adjoint

Installation ce mardi 7 décembre 2021 de Germain Paulémon et de Max Alex Joseph, respectivement directeur général et directeur général adjoint du Service National de Gestion des Résidus Solides (SNGRS).

 

Cette cérémonie présidée par le ministre de l’environnement, James Cadet, a été l’occasion pour lui de faire l’éloge du gouvernement conduit par le Dr Ariel Henry qui, dit-il, fait de la gestion des déchets une de ses priorités absolues en vue d’assainir nos rues et nos quartiers et par-dessus tout assurer un cadre de vie amélioré et sain pour l’ensemble de la population.

 

S’adressant aux nouveaux dirigeants de la SNGRS, le ministre James Cadet a dit souhaiter, au nom du gouvernement, qu’ils se mettent à la hauteur de la lourde tâche et la grande responsabilité qui les attendent.

 

« Le SNGRS est un pilier essentiel pour le Ministère de l’environnement dans la mise en œuvre de la politique nationale de gestions des déchets mais aussi dans le cadre de la lutte nationale contre le changement climatique », a poursuivi le ministre de l’environnement dans sa prise de parole.

 

Lors de son intronisation, le nouveau directeur général, Germain Paulémon a remercié le chef du gouvernement pour la confiance placée en lui « pour diriger cette institution publique dans le contexte difficile que traverse le pays », promettant qu’il ne ménagera aucun effort pour répondre efficacement aux défis qui l’attendent.

« L’aspect actuel de nos villes nous invite à répondre à cet impératif catégorique, c’est-à-dire permettre aux usagers de la voie publique de pouvoir évoluer dans un meilleur environnement selon les vœux du gouvernement », a déclaré Germain Paulémon.

Pour sa part, le directeur général adjoint Max Alex Joseph s’est dit conscient de l’immensité du problème de l’insalubrité dans le pays. Il appel à la collaboration de tous pour aider le SNGRS à faire face à ce problème.

 

Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments

Sport