Haiti/Désarmement:- La Polie Nationale détruit environ 372 armes/ Michel Ange Gédéon dénonce les grands manitous responsables de la rentrée des cargaisons d'armes dans le pays

Submitted by gazettehaiti on Fri, 07/19/2019 - 18:53
Photo

Port-au-Prince, le Jeudi 18 Juillet 2018
(www.gazettehaiti.com)


La police nationale d’Haïti, de concert avec la Mission des Nations-Unies pour l’Appui de Justice en Haïti (MINUJUSTH) a procédé, ce Jeudi, à la 4e cérémonie de destruction de plusieurs centaines d’armes à feu obsolètes et d’autres récemment saisies lors d’opérations menées à travers le pays.

 Cette activité a été organisée à l’Ecole Nationale de Police sur la route de Frères en présence notamment de l’Ambassadrice américaine en Haïti Michel J. Sison, la Représentante Spéciale et chef de la MINUJUSTH Helen Meagher Lalime, des membres de la CNDDR et de certains militants de droits humains. 

Ce sont au total 370 d’armes à feu de différents calibres qui ont été détruites au cours de cette cérémonie. Des armes qui ont été saisis lors de démantèlement de gangs armés ou qui étaient détenues illégalement par des citoyens, ont indiqué les responsables de la PNH et de la MINUJUSTH. 

Le directeur de l’Institution Policière, Michel-Ange Gédéon a rappelé que 385 armes avaient déjà été détruites en juillet 2017. 
S’agissant du nombre d’armes illégales qui sont en circulation actuellement dans le pays, le commandant en chef de la PNH s’est gardé d’avancer de chiffres. Toutefois, Michel-Ange Gédéon a indiqué que les dernières statistiques relatives à cette question faisaient état d’environ 250 milles. Il n’a pas caché sa préoccupation car, selon lui, les chiffres semblent en nette augmentation. 

Le directeur général de la PNH a fait part également de ses inquiétudes du fait que des bras puissants sont à la base de l’introduction d’armes illégales sur le territoire national.
En dépit du manque évident de moyens, l’institution policière, selon Michel-Ange Gédéon, est déterminée à poursuivre la lutte contre le trafic illégal d’armes à feu en Haïti. 

Le chef de la composante de police de la MINUJUSTH Serge Therriault a profité de cette cérémonie pour lancer un appel à la collaboration à l’endroit de tous les acteurs concernés en vue de freiner l’importation illégale d'armes dans le pays.

Depuis le lancement de cette opération, près de 1 241 armes obsolètes et d’autres qui ont été saisies au cours d’opérations policières, ont déjà été détruites, selon les responsables.

Reportage DC, La Gazette