Haiti/Politique:- Jovenel Moise annonce qu’il ne démissionnera pas et ne capitulera pas « Map Kanpe Goumen »

Submitted by gazettehaiti on Wed, 06/12/2019 - 19:27
Photo

Port-au-Prince, le Mercredi 12 Juin 2019
(www.gazettehaiti.com)


Le Président dit à qui veut l'entendre: « hors de question que je démissionne ». Profitant du 24ème anniversaire de création de la force de police par l'ex Président Jean Bertrand Aristide, Jovenel Moise dans un discours répond à toutes les forces vives de la nation qui, à travers une gigantesque manifestation lui ont demandé de démissionner.

Le Président Jovenel Moise de plus en plus isolé déclare n'avoir aucune intention de quitter le pouvoir pour le livrer aux mains des partisans du chaos.

Il a rejeté l’accusation selon laquelle il serait impliqué dans la dilapidation des fonds PétroCaribe. Celui dont la compagnie est épinglée dans le rapport de la Cour des Comptes, croit être victime d'un complot des tenants du système corrompu qu'il dit vouloir combattre. 

"Jodia map di w ou menm pitit soyet, ou menm ki nan geto ak nan katye popilè yo, ou menm sistèm nan ap manipile, map di w prezidan pa w la pa nan koripsyon. Prezidan pa w la pap janm nan koripsyon. Se pou la jistis fè travay li, mennen ankèt kom sa dwa, moun kite mal jere oubyen mal itilize lajan leta ap reponn devan lajistis, nan yon pwosè jis ak ekitab, san pèsekisyon.

Jovenel Moise pap kouri paske koriptè ak kowonpi vle fè l pè. Si yon moun panse ansyen konpayi mwen tap dirije lè m pat ni prezidan ni ap travay nan leta, gen bagay pou repwoche li, ke lajistis fè travay li. Konpayi an la, tout dokiman ekziste." 

Tous ses tracas auraient commencé quand il a décidé de régler les problèmes liés au courant éléctrique, à la production nationale et s'attaquer à la contrebande, a-t-il déclaré.

« Mwen te konnen konsekans yo, mwen te avèti sak pral rive, mwen te deside e mwen prè pou m asume konsekans yo devan listwa ak devan konsyans mwen. Map garanti yo, mwen pap fè lach, ni pete kouri pou yo deklare viktwa avan lè epi vin pran avantaj ak privilèj pandan gwo majorite a toujou nan mizè, nan chomaj, nan grangou ak ensekirite. Mwen deside kanpe pou’m goumen, pou anpeche MAFIA EKONOMIK lan ak benefisyè sistèm sa kontinye vinn pyafe sou nou »

« Sistèm sa a koryas anpil, li bay tèt li kapasite poul reziste ak renouvle chak fwa nou deside kapote-l atè. Sak pi konplike e ki pi danjere a li gen kapasite pou l fè bouro yo tounen viktim e viktim yo tounen bouro. Sistem nan gen anpil sèvo, gwo strateji ak anpil ladrès, nou wè e konprann koman yo rive assasine Papa Dessalin »

Rappelant qu'il est fils de payson, le Président Moise dit reconnaitre que la population vit des moments difficiles mais n'est pas le responsable. Cela ne date ni d'hier ni d'avant hier, a-t'il precisé. Pour lui, le problème, c’est le système.

"Pèp Ayisyen, konpatriyot mwen yo, peyi nou nan yon sitiyasyon malouk depi kèlke tan. Mwen ka di Sityasyon malouk sa-a, pa date ni yè, ni avan yè, li la lontan. Mwen kontan anpil paske gen plis sitwayen, plis jèn ki konprann nesesite pou gen gwo chanjman ki fèt andedan sistèm politik, ekonomik ak sosyal peyi a."

"Nou sonje li te difisil anpil pou m te vinn prezidan paske m se yon eleman ki soti andeyo sistèm tradisyonel la. Menm jan ak anpil jènn mwen konn kisa gragou ak la mizè vle di. Mwen konnen Sistèm nan responsab move sitiyasyon nap viv."

Le Chef de l'état de plus en plus contesté et lâché par les principaux secteurs du pays dont les Eglises Catholiques et Protestantes et le Forum Economique est revenu avec la même chanson: le dialogue. Il tend la main à l'opposition pour trouver une solution à la crise.

« M ap pwofite okazyon sa a pou mwen lonje lamen yon lot fwa anko bay advesè politik mwen yo, bay tout ayisyen pou nou pran ansanm chemen kap bon pou Ayiti a. Se chemen lapè ak chemen devlopman. Tout sekte ki aktif, an nou mete tet ansanm, pote kole pou n ka jwenn vrè wout chita tande a »

« Mwen di elit ekonomik, elit enteleksyel ansanm ak tout gwoup oganize yo, moman an rive pou nou yonn kenbe men ak lòt pou n adopte solisyon kap bon pou peyi a. Chak aktè jodi a ki sou teren politik la gen yon plan pou sove ayiti, an nou mete plan sa yo ansam nan yon gwo chita tande pou n vanse, pou n retire peyi a nan twou fè nwa sa a. Li pa janm two ta pou w fè sa ki bon. Sa ki bon pou peyi a, se men nan men, je nan je, ak koud a koud fratenel la »

Le discours du Président Jovenel Moise semble être loin de calmer l'ardeur des partis politiques de l'opposition, les Pétrochallengers qui annoncent l'intensification de la mobilisation pour le pousser vers la sortie. Ce Jeudi les opposants projetent de faire le tour du Palais 7 fois et une grande manifestation est prévue pour le Dimanche 16 Juin dans les rues de la Capitale et des villes de province.

La Gazette