PubGazetteHaiti202005

Haïti-Sécurité: 17 présumés kidnappeurs arrêtés, la PNH rassure et invite la population à ne pas céder à la panique

.

Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi 2 décembre 2020, le porte-parole de la Police Nationale d'Haïti, l'inspecteur principal Michel-Ange Louis Jeune a présenté le bilan des opérations menées par les différentes unités de la PNH pour la période allant du 15 novembre au 2 décembre 2020. Alors que le phénomène du kidnapping est en pleine recrudescence dans le pays, le porte-parole invite la population à ne pas céder à la panique.

Dans son intervention, le porte-parole, Michel-Ange Louis Jeune a indiqué que ce dernier bilan concerne les activités réalisées par le Bureau des Affaires Criminelles (BAC), le Bureau de Lutte contre lesTrafics illicites de Stupéfiants (BLTS) et surtout la Cellule Contre l'Enlèvement (CCE).

Pour la période allant du 15 novembre à date, un total de 53 personnes ont été interpellées. Le dossier de 19 des 53 personnes interpellées a déjà été transmis à la justice.

Aussi, 5 armes à feu, 71 munitions, 827,804 kilogrammes de stupéfiants ont été saisis et 13 véhicules confisqués.

Face au phénomène du kidnapping en pleine recrudescence dans le pays, le porte-parole a fait savoir que la PNH n'est certes pas la seule responsable de la sécurité dans le pays mais il annonce que toutes les ressources de l'institution ont été mobilisées en vue de solutionner ce problème et ramener un climat de sérénité. 

Michel-Ange Louis Jeune rapporte que 17 personnes dont deux femmes ont été interpellées pour leur implication présumée dans des cas de kidnapping et seulement 7 otages ont été libérés par les forces de l'ordre du 15 novembre à date.

Plus loin, le porte-parole se dit conscient que les résultats ne sont pas encore satisfaisants et le problème n'est pas encore résolu, mais il informe que la PNH va continuer à renforcer ses capacités en vue d’y apporter des solutions.


A l’approche des fêtes de fin d’année, des cas de kidnapping se multiplient à Port-au-Prince. Même les plus hautes autorités du pays ne sont pas épargnées. Maritza Beaubrun Herard, femme de Dimitri Herard, chef de sécurité du palais national, a été enlevée puis libérée contre rançon. 

 

 

Par Kervens Adam PAUL

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport