PubGazetteHaiti202005

Accusé de viol sur mineurs: Yves « Dadou » Jean Bart, ferme à la barre, n’entend pas démissionner.

Yves  Jean-Bart (Dadou)

 

Le président de la fédération haïtienne de football, Yves « Dadou » Jean-Bart, rejette en bloc les accusations de viol sur mineurs portées contre lui. Il annonce qu'il va porter plainte en Haïti dès demain contre X pour identifier les personnes impliquées au niveau local dans cette affaire et entreprendre des démarches pour assigner le journal The Guardian la semaine prochaine.

« Il s’agit d’allégations anonymes, diffamatoires et sans fondement portées contre moi », a déclaré le président de la fédération haïtienne de football qui, durant 30 minutes sans prendre même une seule question des journalistes, a essayé de laver sa réputation, en réagissant ce mercredi 6 mai devant la presse aux accusations d’agressions sexuelles et de viol sur des mineures du Centre Technique National de la Croix-des-bouquets.

Le patron de la FHF pointe du doigt ses détracteurs qui, accuse-t-il, seraient à la base de cette affaire qu’il qualifie de machination pour déstabiliser le football haïtien. Yves Jean-Bart cite particulièrement, sans le nommer, celui qui devait l’affronter aux dernières élections à la tête de la FHF qui avait, dit-il, déclaré sur plusieurs médias qu’il allait le persécuter jusqu’à détruire la fédération s’il ne remportait pas les dernières joutes. Selon Dadou Jean-Bart ce dernier aurait passé de la parole aux actes en utilisant un blogueur français pour porter ces accusations d’abus sexuels contre lui.

Dadou Jean-Bart, qui s’était fait accompagner des membres du Comité Exécutif de la FHF, se dit déterminé à prouver que ces allégations sont fausses. Il annonce qu'il va porter plainte en Haïti contre X, ce jeudi, pour identifier les personnes qui seraient impliquées au niveau local dans cette affaire. Il fait état également de démarches au niveau international visant à assigner le journal The Guardian et l’écrivain français qui a rédigé le texte publié la semaine dernière dans les colonnes du Tabloïd anglais dans lequel Dadou Jean-Bart est accusé d’abus sexuels. Ses démarches ne se limitent pas à cela. Le patron du football haïtien explique avoir également contacté à ce sujet la FIFA et la CONCACAF. Il informe que la plus haute instance du football lui a promis de venir avec l’ONG Save the Children en vue d’apporter une assistance aux jeunes joueuses.

Plusieurs voix se sont élevées au niveau de la société haïtienne pour demander à M. Jean-Bart de se mettre à l’écart de la gestion de la FHF en attendant que toute la lumière soit faite sur les accusations portées contre lui. Au contraire, il dit ne pas avoir cette intention en affirmant son attachement à son mandat et ses objectifs à la tête de la fédération.

 

 

Par, Diego O. Charles 

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport